Viognier : un cépage qui s’implante en Languedoc

Viognier : cépage que l'on retrouve en vin de Pays d'Oc
Viognier : cépage que l’on retrouve en IGP Pays d’Oc

Une des composantes importantes du terroir est le matériel végétal. Autrement dit, les cépages ont une incidence fondamentale sur ce que sera le vin au final. Le cépage est une variété (un cultivar) de l’espèce végétale Vitis vinifera (la vigne européenne par opposition à Vitis rotundifolia qui est la vigne américaine). Penchons nous donc sur un cépage en particulier, internationalement reconnu et qui donne de très bons résultats dans nos terroirs méridionaux : le Viognier.

Quand on parle de terroir on parle principalement des interactions cépage – climat – sol (sans oublier le facteur humain). C’est pourquoi nous avons en Languedoc une si grande diversité de terroir. Parce que nous avons une énorme diversité de composantes différentes et aussi parce que nous arrivons – volontairement ou pas (c’est une autre question) – à les exprimer.

Bref, nous sommes ici avant tout pour parler d’un cépage en particulier – le Viognier – et de son implantation dans le terroir du Languedoc-Roussillon.

Origine du cépage Viognier

Le Viognier est un cépage blanc qui provient des Côtes du Rhône Nord ou Côtes du Rhône Septentrionales. Une analyse de son ADN, réalisée en 2004 par des chercheurs californiens, a démontré son origine alpine. Il serait par ailleurs un cousin du fameux cépage rouge italien, le Nebbiolo. C’est un cépage vigoureux, moyennement productif, qu’il ne faut pas trop pousser en viticulture sous peine de perdre qualitativement.

Son histoire est assez originale: il a failli disparaître au milieu du XXème siècle mais est maintenant au rang des variétés qui s’est développé au niveau mondial. Le Phylloxera au XIXème siècle et le contexte politique du début du XXème avaient fortement restreint son implantation, le laissant en 1965, à seulement 8 hectares soit environ la taille du domaine viticole moyen en France. Mais les grandes qualités de ce cépage ainsi que l’engagement des vignerons de l’appellation Condrieu lui ont rendu ses lettres de noblesse. En 2000, il représentait – tout de même – près 2 500 hectares dans tout le Sud de la France. Entre temps il a acquis une grande notoriété au niveau international et est désormais planté sur les cinq continents. C’est la Californie qui l’utilise le plus pour accompagner souvent le chardonnay.

Les vins à base de Viognier

Les vins à base de Viognier sont fins, racés, gras, onctueux et très parfumés. Vinifiés de manière classique (à l’abri de l’air) ils développent de puissantes notes florales (chèvrefeuille, fleurs d’amandier, aubépine) et fruitées (fleurs blanches, fruits exotiques, abricot, pêche). Vinifiés et élevés en barrique, les vins seront alors plus gras et développeront des notes de fruits secs, de pain d’épices, de tabac voire de musc.Pour l’accommoder avec vos plats nous vous conseillons – comme souvent pour les blancs secs – de le déguster accompagné de poissons ou de fruits de mer.

  1. Pour un Viognier sur le fruit : écrevisses, langoustines, coquilles Saint-Jacques
  2. Pour un Viognier gras et rond : poissons de rivière en sauce (j’insiste sur la sauce) …
  3. Il se dégustera également très bien accompagné de viandes blanches (poularde, pintade), de fromages secs affinés ou encore de cuisine exotique (sushis par exemple).

Photo d’une jolie vendange de Viognier …

Grappes de Viognier récoltées manuellement

Laisser un commentaire