Régis Valentin, oenologue et de maître de chai, a repris en 2001 ce domaine familial créé en 1960 par les familles Durand Valentin. Il produit des vins sur 80 ha occupant un beau terroir de calcaires durs et d’argiles rouges.

Guide Hachette 2016

Bernard Durand a accompagné la reconversion du Pic Saint Loup de la polyculture à dominante ovine jusqu’à sa reconnaissance en zone viticole qualitative. La Grande Cuvée est toujours très tannique dans sa jeunesse, mais elle a une exceptionnelle capacité à bien vieillir. Sans tambours ni trompettes, c’est un domaine à rechercher. Le style de la propriété ouvre la voie à une nouvelle génération de vins affranchis des élevages, et d’une buvabilité hors norme. Par la qualité des jus, cette adresse s’affirme comme une valeur sûre du Pic. 2012 a ravi par la fraîcheur des vins, 2013 ravit par leur équilibre, par la qualité des jus.

Guide Bettane & Desseauve 2016 noté 2 ** étoiles  » production sérieuse et régulière « 

Le plus grand domaine du Pic Saint Loup (80 ha en appellation) s’inscrit dans une démarche de qualité. Ses cuvées de prestige sont bien construites, assez tanniques, notamment une sélection dense de vieilles vignes. Les entrées de gamme sont simples et estivales.

La Revue du Vin de France

Au pied du Pic Saint Loup, entre Cévennes et Mont Ventoux, le Château Lancyre, bâtisse du XVIe siècle, abrite des chais modernes. Au pied des montagnes, les quelques 80 hectares exploités (Syrah, Grenache, Mourvèdre, Roussanne…) bénéficient notamment, outre la fraîcheur des nuits (moins de 12 °C en septembre), d’une grande diversité de sols, cailloutis de calcaires plus ou moins durs, marnes, terres de colluvions et alluvions. L’équipe conduite par Régis Valentin comprend une dizaine de personnes mais l’ébourgeonnage, le palissage, ou encore les vendanges en vert peuvent mobiliser ici jusqu’à 45 personnes.

Guide Gault & Millau

Le Château de Lancyre est situé au coeur du hameau éponyme. C’est un hameau traditionnel bâti sur une colline calcaire, fait de vieilles demeures en pierres locales. De son puech calcaire, le Château de Lancyre domine plusieurs siècles d’histoire. Les plus vieilles parties du domaine datent du XIIème siècle comme en témoignent la fenêtre à meneaux et les colonnes du château. Au XVIème siècle, le mas, sous la tutelle de l’évêché de Maguelonne, faisait partie de grandes exploitations du Languedoc avec des terres labourables, vignes, olivettes, jardins, bois, deux moulins l’un à blé l’autre à huile. De cette période restent les voûtes actuelles du domaine. C’est en 1870 qu’Etienne Durand arrive à Lancyre par héritage. Il vit de l’élevage ovin et de la viticulture. C’est l’époque où le phylloxera décime le pays, le remède est trouvé grâce au greffage sur plants américains. C’est le renouveau de la viticulture en Languedoc, il faut de nouveaux bâtiments pour accueillir l’abondance de la récolte, la cave actuelle de Lancyre est bâtie. En 1946, le domaine s’agrandit grâce à l’acquisition de nouveaux bâtiments et vignes par Antoine Durand. Et c’est en 1970 que Bernard Durand, René son frère et Bernard Valentin leur beau-frère ont repris et agrandit l’exploitation. Très tôt, un nouveau virage est amorcé avec l’envie de créer des vins de qualité. C’est ainsi qu’une poignée de gens du pays y a cru, se sont entraidés et ont initié l’appellation du Pic Saint Loup. S’ensuit une restructuration du vignoble, les premières défriches sur des anciennes terres de pâturage, les premières mises en bouteilles dès 1984 et voici Bernard Durand à l’assaut de marchés nationaux et internationaux. En 1995, l’arrivée de Régis Valentin, fraîchement diplômé d’oenologie, amène un nouveau souffle et continue sur la même lignée l’effort entrepris. Aujourd’hui, le Château de Lancyre c’est 75 hectares de vignes et une équipe de 10 salariés. Au Château de Lancyre, la réussite d’un vin est une alchimie entre le terroir, le climat et le savoir-faire. A Lancyre, chacun a ses compétences et les met au profit de tous, c’est un travail d’équipe. Le vignoble du Château de Lancyre est au coeur de l’appellation Pic Saint Loup. Les 78 hectares du domaine se divisent en trois îlots : Clapassous situé autour de la chapelle romane d’Aleyrac, les Couronnes, terroir le plus frais du domaine sur des calcaires durs et Valflaunès sur des terres rouges et éboulis calcaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *