Dès 1985, Gérard Bru a relancé la notoriété du terroir historique de Saint Drézery et fait de Puech Haut une valeur sûre. Son domaine s'étend aujourd'hui sur près de 150 ha répartis dans plusieurs dénominations de l'AOC Languedoc. Dans la cave, des têtes de bélier sculptées dans la pierre soutiennent des cuves en bois tronconiques.
Guide Hachette

L’histoire du Château Puech Haut est avant tout l’histoire d’un homme qui a bâti son vignoble comme il a bâti sa vie. Partir de rien, créer et réaliser un rêve sans se poser de question, c’est ainsi que Gérard Bru, propriétaire du lieu fonctionne. Il se donne les moyens de ses ambitions et se contente de mettre un pied devant l’autre. Il y a maintenant quelques décennies, un jeune garçon charismatique à la stature imposante, turbulent, comme on le définissait à l’époque, traçait sa voie. Il achetait ou empruntait un peu tout et n’importe quoi pour le revendre, déjà… Puis vint le temps où l’adolescent se transforma en homme et commença à créer sa première société puis sa deuxième. Il n’avait ni peur du travail, ni de mettre la main à la pâte. Le sens des affaires inné, il sut pérenniser son entreprise. Quelques années plus tard, c’est un industriel à la tête d’une compagnie ne comptant pas moins de 500 employés. C’est alors qu’une grosse société, Alsthom, propose de le racheter. Gérard Bru accepte de vendre. Il fera pendant quelque temps des affaires dans l’immobilier d’entreprise avant de préparer son retour à la terre, pensé de longue date. Car, si il fut peut-être trop vite estampillé  » industriel « , c’est avant tout un terrien initié dès son plus jeune âge par un grand père qui lui apprit le gout de la chasse et du vignoble dans le Minervois. Cet amour fut attisé par le métier de son père, intendant de l’Ecole Nationale Supérieure Agronomique de Montpellier.

Le départ de l’aventure du Château Puech Haut est le rachat d’une parcelle de terrain pour des raisons sentimentales. Elle se situe à une trentaine d’hectares au Nord-Est de Montpellier. Pas un cep de vigne alors, que des oliviers et de la garrigue. Le terroir, n’était pas encore classé AOC, mais pas de doute, un terroir excellent pour la vigne : des sols constitués d’argile, de calcaire et couverts de galets roulés. Les oliviers furent arrachés (une quinzaine d’hectares a été préservée, Gérard Bru tire chaque année un cru d’huile d’olives) et des ceps de vignes replantés, le mas fut remplacé par un  » château  » sorti de terre à partir des pierres de l’ancienne préfecture, ainsi rachetée (une demeure bourgeoise d’inspiration italienne construite entre le XVIIème et le XVIIIème siècle qui était destinée à être détruite. Gérard Bru la rachète et la transplante pierre par pierre au milieu de sa nouvelle propriété. C’est pendant ces travaux qu’il découvrira une tête de bélier, pierre ornementale d’une chapelle du XIIème ou XIIIème siècle et qui deviendra l’emblème du Château Puech Haut). Quelques années plus tard, ce fut la première vinification et le début de l’expansion. Le maître de chai, Yves Gruvel, fut débauché d’une cave coopérative, un homme aux pieds solidement plantés dans les terres et les traditions du Languedoc. Et, comme rien ne se fait à moitié à Puech Haut, Gérard Bru engagea comme conseiller Michel Rolland de 1996 à 2006. Depuis 2008 Philippe Cambie  » the  » spécialiste des Côtes du Rhône et de renommée internationale, a rejoint le Château Puech Haut au côté de l’oenologue Mathieu Ciampi.

Les cépages initialement choisis pour les plantations sont Grenache et Syrah. Depuis Gérard Bru a acheté des parcelles voisines avec des vieux Carignans (50 à 60 ans) et planté quelques hectares avec les trois grands cépages blancs du Rhône, Viognier, Marsanne et Roussanne. Aujourd’hui le vignoble s’étend sur 184 ha, dont 92 ha en Saint Drézéry et 19 ha en Pic Saint Loup en passant par Teyran et Lunel qui produisent des cuvées absolument uniques en Languedoc. Tous sont dans l’ère d’appellation Coteaux du Languedoc Saint Drézéry, qui est le nom de la commune et le plus petit des  » terroirs  » du Languedoc. La production assez importante, est répartie entre vins rouges majoritairement, vins blancs et rosés. La vinification est basée sur le principe de la séparation des cépages et des parcelles. Pour connaître le potentiel, chaque parcelle est vendangée, fermentée et vieillie séparément. Ceci est nécessaire pour un domaine jeune sans beaucoup d’années d’expérience. L’assemblage de diverses cuvées a lieu juste avant l’embouteillage. Les vins ne sont pas filtrés. Les vins rouges sont véritablement l’identité du Château Puech Haut. La macération est très longue, environ 5 semaines, on saigne les cuves pour une plus grande concentration, le jus récolté est utilisé pour la production du vin rosé. La cuvée Tête de Bélier et les parcellaires sont élevées en barriques. La Tête de Bélier Blanc, assez exceptionnel et le Prestige Blanc empreint de fraîcheur, illustrent bien la progression explosive des vins blancs du Languedoc. Les cuvées sont différentes dans l’assemblage. La vinification est pratiquement identique : fermentation et vieillissement en barriques (environ 1/3 neuve) et bâtonnage journalier pour une plus grande puissance et de gras.

Tous les vins de Château Puech Haut sont puissants et gras avec beaucoup de caractère.

Chateau Puech Haut
  • Prestige Rouge

    Dégustation : Robe griotte soutenue, brillante. Le nez est expressif sur des petits fruits noirs confits, du bourgeon de cassis avec des notes chocolatées. La bouche est ronde et onctueuse, le milieu de bouche est frais sur les fruits rouges avec des notes épicées, cannelle, avec une longue finale sur des notes empyreumatiques et de fruits confits. Accord Mets et Vin : Pièce de boeuf rôti ou grillée. Gibiers Cépages : Syrah - Grenache Techniques : Traditionnelle en cuves bois. Macération 5 semaines sur la Syrah. 3 à 4 semaines sur le Grenache. Élevage : 12 mois en fût de chêne pour 25% des Syrah. En cuve pour le reste des syrah et pour le grenache. Potentiel de garde : De 5 à 7 ans.

  • Closerie du Pic Rouge

    Dégustation : Robe sombre et profonde,le nez porte sur des notes de fruits rouges et cacao. En bouche on retrouve une beau volume assez rond, une bonne puissance sur des arômes épicés. Accord Mets et Vin : Cuisine méditérranéenne (daube provençale, gardianne de taureau), viandes rouges. Cépages : Grenache (65%) - Syrah (35%). Techniques : Elevage traditionnel en cuve pour le Grenache, le Syrah étant élevé 12 mois en fûts neufs et de un vin. Potentiel de garde : 3 à 5 ans.

  • Tête de Bélier Rouge

    Dégustation : Robe rouge griotte intense, brillante et limpide aux reflets violine. Le nez s’ouvre sur des arômes de petits fruits noirs mûrs avec des notes plus confites, le tout supporté par un caractère toasté très bien fondu. La bouche est pleine, ample et expressive avec des arômes de fruits murs et élégamment boisé. Accord Met et Vin : Syrah (75%) - Grenache (15%) - Mourvèdre (10%) Techniques : Vendange triée et égrappée. Vinification traditionnelle en cuves bois, cépages séparés. Macération de 35 à 50 jours. Élevage : 18 mois en fûts de chêne français. Le cycle d'élevage est de 3 ans minimum. Les vins ne sont ni collés ni filtrés. Rendement : 20 hectolitres / hectare. Potentiel de garde : Ce vin peut supporter une longue garde. De 10 à 15 ans.

  • La 40ème

    Dégustation : Nez très expressif sur les fruits rouges, il révèle petit à petit son élevage avec des notes plus confites comme l'olive noire et des notes toastées. Sa longueur en bouche est impressionnante et sa finale semble interminable sur des notes réglissées. Accord Mets et Vin : C'est un vin puissant (à carafer au minimum 2 heures avant dégustation) auquel il faut associer un plat tout aussi remarquable. Un civet de sanglier, une côte de boeuf au sel, un pavé de biche sauce forestière ... Cépages : Syrah - Grenache - Mourvèdre Techniques : Vendanges manuelles. Vinification sans SO2. Macération pré-fermentaire à froid en raisin entier pendant une semaine suivie de 2 semaines de vinification traditionnelle sans levurage. Elvage de 24 mois au total : sans SO2 pendant 12 mois en fûts neufs (2/3) et d’un vin (1/3) avec bâtonnage des lies pendant les 6 premiers mois. Potentiel de garde : Plus de 10 ans.

  • Prestige Blanc

    Dégustation : Robe légèrement doré et brillante. Le nez est expressif, soutenu en aromes de fruits à chair blanche et d’une belle finesse. La bouche est élégante, charnue et croquante, très désaltérante. Accord Mets et Vin : La noblesse des cépages utilisé pour ce vin permet de l'associer avec des plats d'une cuisine évoluée et recherchée : poularde à la sauce suprême, pintade marinée au lait de coco, turbot grillé, sandre au beurre nantais ... Cépages : Roussanne (40%) - Marsanne (40%) - Grenache Blanc (10%) Techniques : Cépages élevés et vinifiés séparément. Récolte manuelle en cagettes. Pressurage pneumatique direct à basse température. Débourbage statique à froid en cuve inox sous protection de gaz carbonique. Fermentation alcoolique en cuve à basse température. Élevage : 8 mois cuve inox sur lies fines avec batonnages réguliers les premiers mois. Potentiel de garde : De 3 à 8 ans selon que l'on souhaite plus de fruits ou des arômes plus évolués de type confituré.

  • Tête de Bélier Blanc

    Dégustation : Robe jaune paille très vive. Le nez est à la fois éclatant, de fruits exotiques et d’abricot et audacieux avec des notes de chocolat blanc et de pêche de vigne. La bouche est équilibrée et pleine, sur des notes à la fois rafraîchissante en attaque (agrumes) et ronde en finale (miel d’acacias). Accords Mets et Vins : Poissons en sauce, viandes blanches cuisinées, fromages gras. Cépages : Roussanne (70%) - Marsanne (20%) - Grenache Blanc (10%) Techniques : Récolte manuelle en cagettes. Cépages élevés et vinifiés séparément. Pressurage pneumatique direct à basse température. Débourbage statique à froid en cuve inox sous protection de gaz carbonique. Pour la roussanne, le grenache blanc et une partie de la marsanne, la fermentation alcoolique se fait en barriques de chêne neuves et barriques d’un vin à basse température. Fermentation alcoolique en cuve pour le reste de la marsanne. Élevage : 8 mois en fûts de chêne sur lies fines avec batonnages réguliers les premiers mois. Potentiel de garde : Peut se conserver facilement au delà de 5 ans.

  • Argali Rosé

    Dégustation : Robe brillante à la teinte litchi. Le nez est élégant, fin, très expressif. Il offre des arômes fruits rouges comme la framboise et la cerise avec des notes d’agrumes et de fleur de pêcher. La bouche est fraîche, ronde et équilibrée avec des notes minérales et une finale acidulée sur les petits fruits rouges. Accords Mets et Vin : Salade d'été avec des légumes, petits légumes (courgettes, poivrons, tomates) farcis, fromages frais (brousse de brebis par exemple) Cépages : Grenache - Cinsault Techniques : Débourbage statique à froid. Fermentation alcoolique en cuve inox à basse température. Élevage en cuve. Potentiel de garde: A boire maintenant.

  • Tête de Bélier Rosé

    Dégustation : Magnifique robe pétale de rose brillante et limpide. Le nez d’une intensité remarquable s’ouvre sur des notes d’agrumes (pamplemousse, citron) et de fruits exotiques (mangue, fruit de la passion). La bouche ample développe un registre aromatique très complexe (floral, agrume). Accord Mets et Vin : Apéritifs, salade, légumes farcis, cuisine méditerranéenne, paella … Cépages : Mourvèdre - Grenache Techniques : Elevage traditionnel en cuve pendant 6 mois. Potentiel de garde : A boire sur le moment.

  • Closerie du Pic Rosé

    Dégustation : Closerie du Pic est un vin à la robe rosé pâle brillante. Au nez, des notes d’agrumes tels que le citron et la mandarine ainsi que des fleurs blanches apparaissent. En bouche, des arômes de fruits rouges ressortent de ce vin très frais et gourmand. Servir entre 8 et 10°. Accord Mets et Vin : Accompagnera vos apéritifs et plats méditerranéen. Cépages : Syrah – Grenache Techniques : Récolte manuelle. Pressurage direct. Fermentation alcoolique en cuve inox. Elevage en cuve inox durant 3 mois. Potentiel de garde : Jusqu’à 2 ans.

Vous souhaitez faire de la publicité ou proposer l’achat des vins du Chateau Puech-Haut via votre site sur cette page ?

Remplissez ce formulaire 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *