Languedoc

C’est une des plus récentes des appellations du Languedoc-Roussillon. Le premier millésime concerné est le 2008, le décret officialisant le nom étant paru le 3 mai 2007.

Son objectif : simplifier aux yeux des consommateurs (et aussi des producteurs) l’offre des vins méridionaux de cœur de gamme. Cette nouvelle appellation a été conçue pour devenir « le socle référent de la gamme des appellations du Languedoc ». Elle regroupe donc toutes les aires en appellation de la région Languedoc-Roussillon. De Collioure à Nîmes en passant par les Corbières, le Faugères, les ex Coteaux du Languedoc … Les producteurs ont donc désormais le choix entre deux appellations. Par exemple un producteur ayant des vignes à Luc sur Orbieu aura le choix pour ses cuvées entre l’appellation Corbières et l’appellation Languedoc. Le but, à terme, est de faire évoluer les décrets des appellations sous régionales (ex : AOP Faugères, AOP Minervois…) et ainsi de différencier des produits à la typicité marquée d’un produit moins marquée par une zone en particulier.

Elle est basée sur les caractéristiques de l’AOP Coteaux du Languedoc qu’elle a remplacée.

Ses principaux cépages sont :

Pour les vins rouges et rosés : le Grenache, la Syrah, le Mourvèdre, le Cinsault et le Carignan.

Pour les vins blancs : le Grenache blanc, la Clairette, le Bourboulenc, le Viognier, le Picpoul, la Marsanne, la Roussanne, le Vermentino et l’Ugni blanc.

Ses rendements de base sont de 50 hl/ha pour les vins rouges et rosés et de 60 hl/ha pour les vins blancs.